Le déposant d’une marque n’est aucunement investi d’une mission générale de surveillance de l’ordre public sanitaire français ni de défense de l’intérêt général réservé à la puissance publique. En conséquence, il ne peut, pour s’opposer au dépôt d’une marque (par un tiers) faire valoir que celle-ci est contraire à la réglementation encadrant la publicité des boissons alcoolisées ou des produits du tabac.  Télécharger la décision

Formalités légales

 

Articles juridiques associés :

Please fill the required fields*

  • ESSAI GRATUIT
    Vos données ne sont pas cédées, droits d'accès et d'opposition garantis