En analyse de la formation des prix, la marge brute est une extension de la notion de marge commerciale. Pour les activités uniquement commerciales (achat et revente d’un même produit), la marge brute est la marge commerciale (cf. définition). Pour les activités avec transformation (secteurs industriels), la marge brute peut désigner un solde calculé soit globalement sur toute l’activité de l’entreprise, soit un solde calculé pour un article particulier. La marge brute sur toute l’activité de l’entreprise est la différence entre la valeur des produits transformés (par exemple, pour un abatteur-découpe en filière viande : pièces de viandes de bœuf et de porc) et la valeur de la matière première correspondante (dans l’exemple : carcasses de bœufs et de porcs). Cette marge brute globale est un solde proche de la valeur ajoutée, laquelle est la différence entre la valeur produite et l’ensemble des consommations intermédiaires utilisées pour cette production, pas uniquement les achats de matières premières (cf. schéma). La marge brute unitaire, dans l’exemple précédent est la différence entre le prix de vente par kg d’un article particulier et le coût d’achat de la matière première correspondante ; dans l’exemple précédent : prix moyen au kg des pièces issus de l’abattage découpe, moins prix moyen au kg des carcasses utilisées. Les valeurs intervenant dans le calcul doivent porter sur un produit homogène et être exprimées dans la même unité : dans l’exemple précédent, le produit homogène est la carcasse, les prix peuvent être exprimés tous les deux en € par kg de carcasse ou en € par kg net de viande, le passage de l’une à l’autre unité se faisant en tenant compte du rendement en viande la carcasse. Par exemple : pour un prix de carcasse de vache entrée abattoir de 3 €, un prix moyen des pièces de viande désossées de la même vache à la sortie de l’abattage-découpe de 5 € et un rendement en viande de 70%, la marge brute de l’abattage découpe peut-être exprimé en kg de carcasse, soit 5 € x 70% – 3 € = 0,50 € par kg de carcasse (avec os), ou en kg de viande net, soit : 5 € – 3 € / 70% = 0,71 €. Une marge commerciale n’est pas un bénéfice : la marge commerciale doit en effet couvrir toutes les charges autres que l’achat du produit : autres approvisionnements (emballages…), autres achats et charges externes (énergie…) frais de personnel, frais financiers, etc. …

Articles juridiques associés :

Please fill the required fields*