Différence entre les ventes de marchandises et les achats (variation de stocks incluse) des mêmes marchandises (sans transformation), mesurée soit globalement sur toute l’activité commerciale de l’entreprise, soit par unité (de poids, de volume…) d’un article particulier (marge unitaire). La marge commerciale unitaire (ci-après notée mb) est normalement calculée par unité vendue, en divisant la marge totale (notée MB) par la quantité vendue : mb = MB / quantité vendue. Elle est alors égale à la différence entre le prix de vente (par définition, il se rapporte à une unité de quantité vendue) et le coût d’achat des produits vendus par unité de produit vendu, c’est-à-dire : la quantité de produit qu’il a fallu acheter pour parvenir à en vendre une unité. Par exemple, si, pour vendre 1 kg de tomates à 2 €, il faut en avoir acheté 1,1 kg (à 1 € par kg) du fait des pertes en magasin (rapport quantité vendue / quantité achetée de 1/1,1 = 90,9%), la marge brute unitaire n’est pas 2 € -1 € = 1 € mais : mb (par unité vendue) = 2 € – 1,1 € = 0,9 €. On peut aussi calculer une marge brute unitaire par unité achetée : en divisant la marge totale MB par la quantité achetée. Elle est alors égale à la différence entre : la recette obtenue à partir de l’achat d’une unité et le prix d’achat d’une unité. Avec l’exemple précédent, à partir de l’achat d’un kg de tomate à 1 € / kg, on a pu vendre 0,909 kg à 2 € soit une recette de 1,818 € par kg acheté et donc : mb (par unité achetée) = 1,818 € – 1 € = 0,818 €

Articles juridiques associés :

Please fill the required fields*